Les missions

page_missionsLe dispositif actuel est légitimé, sur un plan officiel et légal, quasi-exclusivement sous l’angle de la garde, avec pour but de permettre une conciliation de la vie familiale et de la vie professionnelle. Il s’agit d’un service essentiellement conçu et valorisé comme une prestation aux parents et aux entreprises, jamais en tant que prestation éducative adressée aux enfants.

Des études nationales et internationales mettent en évidence que la Suisse peine à légitimer un dispositif organisé comme une prestation aux enfants. La logique éducative, destinée à accompagner la mission des familles et de l’école, n’est jamais évoquée dans les textes législatifs.

Cette absence de formulation d’une mission éducative, au motif que la famille unique responsable de l’éducation de ses enfants doit se débrouiller toute seule, autorise toutes les affirmations et raisonnements. Notamment ceux qui soutiennent un affaiblissement du degré de professionnalisation des équipes, une augmentation du nombre d’enfants confiés à chaque professionnel-le et une diminution du temps de gestion pédagogique et institutionnelle consacré aux enfants et aux familles par les professionnel-le-s qui se consacrent à cette mission éducative, réalisée au quotidien mais non formulée ni exigée par la loi.

Les missions de l’accueil collectif de jour sont multiples (promouvoir l’égalité des chances entre les enfants de tous milieux sociaux, faire découvrir les notions de citoyenneté et du vivre ensemble, favoriser l’égalité entre femmes et hommes, sensibiliser aux questions de l’environnement, etc.). Ces compétences, utiles à l’ensemble de la société, sont à mobiliser dès le plus jeune âge et se déclinent sur le long terme. Cependant, il est évident que pour accomplir ces tâches, des moyens sont nécessaires car seul un accueil de qualité en permet l’accomplissement.