Le World Café

Une démarche participative entre les parents et le personnel d'un CVE lausannois

Article rédigé à partir de l’interview de Jean Michel Brandt menée par Jean-Jérôme Pin-
Barsacq

Présentation de l’animateur du World Café

Jean-Michel Brandt est marié et est papa de quatre enfants. Il a une formation de comédien, de formateur d’adulte ainsi que de praticien en théâtre forum. Il a créé, avec sa femme Corinne Jeanmonod, une association -Arc en ciel- qui propose du théâtre forum ainsi que des démarches participatives. Le but de l’association est de jeter des ponts entre les êtres humains de tout genre, de tout âge, de toute nationalité et de toute appartenance culturelle ou religieuse, sans discrimination. Elle privilégie la réappropriation individuelle et sociale de ce bien universel qu'est le théâtre afin de prendre du recul et du temps pour comprendre comment redevenir acteur de son propre changement en comptant sur la palette multicolore des compétences de chacun.

Le principe du World Café

Le World Café est une démarche participative importée des Etats-Unis. Il consiste en une discussion entre des acteurs favorisant l’émergence de propositions concrètes et partagées par tous à partir de questions impliquantes. Cette méthode est basée sur la reproduction de l’ambiance de bistrot favorisant les échanges et le partage sur des thèmes précis. En effet comme le précise Jean Michel Brandt « Le world café vise à mettre des gens autour d’une table ». Le principe est d’installer un climat de confiance et de convivialité favorisant les échanges entre participants.

Le World Café au CVE

Jean Michel Brandt a été sollicité par un CVE lausannois afin d’animer un World Café lors d’une soirée incluant les parents ainsi que le personnel éducatif, administratif, logistique et de direction. A la question de la présence des enfants pendant ce moment, Jean Michel Brandt relève que : « c’était justement une réflexion pensée par la direction qui a décidé de ne rien proposer cette fois-ci et malgré cela, il y avait beaucoup de papas et quelques couples quand même ». Cependant, il est tout à fait possible de penser un World Café avec la présence des enfants autour de la table.

Plus de 100 personnes ont répondu à l’invitation et le World Café s’est déroulé en soirée pendant une durée d’environ 2 heures sur le thème de: Comment le CVE pourrait appartenir plus aux personnes qui le fréquentent ? Cette thématique s’est articulée autour de trois questions constituant un menu en trois plats :
- L’entrée : Qu’est-ce que le CVE pour moi ?
- Le plat principal : Qu’est ce que j’aimerai qu’il devienne ?
- Le dessert : Dessinons le CVE

Pour accueillir les convives, un buffet a été préparé par le personnel de cuisine présent aussi au World Café comme participant. L’espace a été organisé en plusieurs tables autour desquelles les participants sont invités à discuter et faire émerger des propositions. Sur les tables, des nappes en papier, des crayons et le «menu» en trois questions.

Déroulement du World Café

Un tour de table dure 15-20 minutes et à chaque tour de table, les convives désignent leur hôte qui précise, Jean Michel « sera attentif au temps de parole équitable mais aussi à ce qu’il y ait assez à manger et à boire sur la table ». L’animateur qui est le maître de cérémonie répond aux questions des convives, est garant du temps, est observateur des synthèses des tables et sert à boire et à manger. Jean Michel Brandt relève que « cela a un esprit très bistrot ».

Dès le premier tour, Jean Michel Brandt observe que « rapidement les gens prennent les stylos et dessinent sur la nappe ». Il poursuit en relatant que «très vite, il y a de la place pour l’utopie, pour les rêves ». Puis l’animateur sonne la cloche et annonce que le groupe à 2 minutes pour choisir ce que l’hôte va retransmettre aux prochains convives. Les convives tournent et l’hôte retransmet aux prochains convives pendant 2 minutes puis change de table. Un nouvel hôte est choisi à chaque table. Puis on recommence pour un, deux, trois tours supplémentaires. L’animateur précise qu’il « ne pas faire durer plus d’1h30 les tours de table mais il faut prévoir au moins 2h à 2h30 au total pour être confortable ».

Lors du dernier tour, chaque table décide ce qui va être gardé dans une synthèse de tous les tours et elle sera transcrite sous forme d’une phrase ou d’un dessin. Jean Michel Brandt énonce quelques envies formulées « avoir une douche, faire des barbecues, organiser les anniversaires des enfants les week-end, faire des rencontres le soir, des ateliers ». Puis les nappes sont suspendues en exposition que l’ensemble des convives est invité à découvrir avec un verre à la main.

Jean Michel Brandt fait un rapide bilan de ce World Café : « beaucoup de nappes, beaucoup d’idées. Sur le moment, des gens heureux qui ont apprécié échanger. Beaucoup de sourires sur les visages. Il y a même des parents qui ont poursuivi les échanges dans un bistrot. Le personnel était content de rencontrer les parents dans cette dynamique. La direction a exprimé son contentement malgré le fait qu’une soirée de ce type demande un gros travail de synthèse et de traitement des idées données a posteriori ».

Les commentaires sont fermés.